Faire Acte de Présence, Expo résidence, documentation, La Gaterie 2017






Avec Faire acte de présence nous transformons La Gâterie en atelier de production d’œuvres et de performances.
Le lieu d’exposition devient un laboratoire de pratiques collaboratives autour du travail, du quotidien, du rythme et du langage.

Différents rendez-vous avec le public seront proposés tout au long de l’exposition, ils seront annoncés sur le facebook de Faire Acte de Présence et sur le site et facebook de La Gâterie.

https://www.facebook.com/faireactedepresence/
https://www.facebook.com/LaGaterie/
https://www.benoittravers.blogspot.fr
Mon non-site : riegelthestephan@gmail.com

Merci à Catherine Renaudin pour sa captation photographique.




Faire Acte de Présence,
Cette exposition/résidence imaginée avec Stephan Riegel se fabrique in situ par la mise en place de protocoles et productions performatives, sculpturales et sonores. Chacun participe aux propositions de l’autre dans cette énergie développée par le duo.
C’est dans ce cadre que se prolongent mes recherches performatives réalisées au PAD à Angers. L'oeuvre du philosophe Ludwig Wittgenstein y est présente et transversale à travers tous les travaux en cours, Variations Wittgenstein, Walkie-talkie...
Variations Wittgenstein suites:
De la certitude, une page multiple ébréchée se tourne.
Un contour ébréché, la page, les pages entremêlées se tournent comme un évènement imprévisible, irréversible de nouveauté.
Impossible de manipuler ce livre ordinairement, d'en maîtriser le cheminement d'une lecture linéaire.
Navigation De la certitude à inventer.
Les agrégats de bords flous se désentrelacent au tournoiement comme un événement bruissant et radieux en soi. Le geste apprenti est présent déconditionnant l'objet de son usage et de son humble statut désœuvré, essentiel et simplement là.
Ce geste comporte en lui un silence, un appétit de la suspension, le main-tenant de son passage, de son déploiement, là.
L’ébrèchement, le désoeuvrement, le déploiement seront les concepts, aux contours fluides, aux bordures dérapantes, ouvertes, chers à L. Wittgenstein, que j’investirai dans le cadre de Faire acte de présence au travers des différentes réalisations de destruction/fabrication performatives.
L. Wittgenstein, De la certitude, Gallimard, 1965, extraits:
99. Et même le bord de cette rivière est fait en partie d'un roc solide qui n'est sujet à aucune modification ou sinon à une modification imperceptible, et il est fait en partie d'un sable que le flot entraîne puis dépose ici et là.
513. Et si quelque chose de réellement Inouï arrivait ? Si, par exemple, je voyais des maisons se transformer peu à peu en vapeur sans raison apparente; si le bétail dans la prairie marchait sur la tête, riait et proférer des mots compréhensibles; si graduellement des arbres se métamorphosaient en hommes et des hommes en arbres ? Avais-je raison, avant que ne se produisent tous ces phénomènes, de dire : « Je sais que ceci est une maison », etc. ou même de dire simplement : « C'est une maison », etc. ?
560. Et le concept de savoir est couplé à celui de jeux de langage.
562. De toute façon il est important de se représenter un langage dans lequel il n' existe pas "notre" concept de "savoir".
///
"Le poème est une pensée qui est son acte même, et qui n'a donc pas besoin d'être aussi pensée de la pensée. Or la philosophie s’établit dans le désir de penser la pensée. Mais elle se demande si la pensée en acte, la pensée sensible, n’est pas plus réelle que la pensée de la pensée." A.Badiou, Que pense le poème, Ed Nous, 2016.
Benoît Travers ©, 2017

Faire acte de présence, ébrèchements, De la certitude, L.Wittgenstein, La Gaterie, 2017
Faire acte de présence, ébrèchements, De la certitude, L.Wittgenstein, La Gaterie, 2017
Faire acte de présence, ébrèchements, échelle 1
performance avec Stephan Riegel, La Gaterie, 2017




Faire acte de présence, ébrèchements, échelle 1
performance avec Stephan Riegel, La Gaterie, 2017
La Diligence, pour caméra embarquée

Faire acte de présence, ébrèchements, les vêtements
installation à activer en performance, La Gaterie, 2017
Ces habits de récupérations ont déjà migrés
d’une situation à une autre
passant par un entrepôt du Point-Relais
par camion
un tri 
un classement
une caisse de conditionnement
un sac à dos
un train
un recyclage
désoeuvré
Faire acte de présence, ébrèchements, les vêtements
installation à activer en performance, La Gaterie, 2017





Visite d'une classe, Faire acte de présence, ébrèchements, les vêtements
installation à activer en performance, La Gaterie, 2017

Stéphan Riegel, Faire le mur, La Gaterie, 2017


Faire acte de présence, ébrèchements, boite à outils, 
performance avec Stephan Riegel, La Gaterie, 2017


Faire acte de présence, désœuvrement, boite à outils


 Faire acte de présence, In Ouïe, performance avec Stephan Riegel, La Gâterie, 2017



In ouïe, performance avec Stephan Riegel, consistant en une utilisation progressive et répétive d’une sirène d’alarme manuelle. Il s’agit de réaliser un lent crescendo sonore en parcourant toute la game harmonique. Le mouvement très lent s’accélère progressivement faisant apparaitre les qualités sonores et la musicales de l’objet pour atteindre son potentiel maximal dans une prise d’espace acoustique. C’est un lent enveloppement vibratoire d’un corps puis celui du public mis en présence de la montée d’une rumeur sonore. Dans la langue Française, le mot alarme à pour mot primitif le mot arme et le dérivé armée. Durée: 45 min.



 Faire acte de présence, performance, In Ouïe, La Gâterie, 2017



Faire acte de présence, ébrèchements, texte de l'expo, La Gaterie, 2017



Equivalences rythmiques

Le geste répetitif du martellement opéré à deux personnes peut être chaotique comme organisé. La convocation de rythmes réguliers en dialgue donne à entendre des formes rythmiques et percussives fondamentales, les équivalences. Etant rythmicien, je convoque dans la réalisation performative d’objets ces équivalences rythmiques qui ne sont pas sans rappeler le phasing développé par les compositeurs Terry Riley et John Cage dans les années soixantes. Afin de donner à voir et de transmettre ces équivalences rythmiques, je réalise des partitions graphiques de ces formes rythmiques utilisées dans les performances. Elles consistent en un décalage en glissement progressif avec un temps 1 en commun au début de chaque nouveau cycle, c’est la mise en tension d’un étirement et du compression sonore continuelle.
Par ailleurs ces organisations rythmiques permettent aux performeurs d’être endurants dans le travail et le geste répétitif. Les ouvriers connaissent bien cette puissance du rythme à donner de l’énergie dans la fabrication, à convoquer des états de dépassement de la fatigue appelés aussi le troisième souffle.

Faire acte de présence, ébrèchements, texte de l'expo, La Gaterie, 2017










ébrèchements/désœuvrements, échelle aluninium , chevrons sapin, livre, 
plaque inox, boite à outils acier, brouette acier alu pneu





















 Faire acte de présence, ébrèchements, boite à outils










Finissage, performance